Déc
19
2015

La puissance de l’intention

intentionIntention, cette force étonnante !

Après une énième réécoute de cette magnifique vidéo, il me semblait évident d’en faire bénéficier le plus grand nombre.

Les émotions

Les réflexions des auteurs de ce documentaire sur nos blocages et comment les dépasser, m’ont particulièrement interpellée dans leur formulation. Notre mental a horreur qu’on le dérange. Il aime ce qu’il connait et adore sa bible de références : nos croyances. Alors, forcément, quand on lui glisse à l’oreille qu’une chose peut avoir plusieurs angles de vue, lui, n’en ayant qu’une, ou au contraire, parfois trop, il manifeste bruyamment : nos émotions se mettent à gigoter, nos peurs surviennent et c’est panique à bord ! Un malaise passager souvent bien moins pire que ce qu’on vit au quotidien dans nos environnements personnels ou professionnels. Quelle est l’intention qui nous pousse à faire ou à ne pas faire ?

Des solutions ?

Quelques pistes pour améliorer considérablement nos états d’Etre :

  • Accepter nos émotions comme des messagers et prendre le temps de regarder les choses en face pour ne plus se mentir à soi-même
  • Apprendre à sentir et à ressentir pour mieux penser
  • Avancer dans l’action, pas à pas, sans se juger ou se maltraiter, en intention bienveillante
  • Aller plus loin dans la définition de nos objectifs pour identifier et différencier les désirs qui parlent à la tête et les besoins qui parle au coeur et au corps.

Pas toujours simple, et qui a dit que les choses l’étaient ? Bouger régulièrement chaque jour nous permet de conserver nos muscles en bon état, il en va de même pour le développement de notre âme, de notre esprit, de notre essence. Ne serait-ce pas la démotivation qui engendre la paresse ? Personne n’est naturellement fatigué. C’est de faire des choses qui ne nous font pas nous « sentir bien » qui nous épuise. Notre conditionnement nous maintient dans un pseudo-confort et nous illusionne en appuyant sur le levier « désirs ». Dès qu’ils sont comblés, nous n’avons qu’une envie, en combler d’autres. C’est répondre à nos besoins profonds qui nous amène à la satiété et au bonheur, d’où l’intérêt à se poser les bonnes questions, comme le dit Laurent E. Levy, « Est-ce que tu veux aller bien ? », d’y répondre, seul, en toute sincérité afin de réaliser l’ampleur des salades qu’on se raconte à soi-même… Intention bienveillante envers nous-même pour être dans l’intention bienveillante envers les autres :).

subir ou choisir ,Subir ou choisir ?

Agir par conditionnement ou agir pour parvenir au bien-être ? A moins d’être totalement masochiste, le choix ne semble pas bien difficile à faire. Quant à choisir de supporter l’insupportable ou se mettre en actions pour aller vers l’agréable, là encore, à moins d’être profondément masochiste, il est simple d’y répondre. Bien sûr, cela risque d’en déranger certains, car vous ne vous calerez plus sur leur désirs, ne répondrez plus à leur demandes, en tous cas, pas en actions-réactions. En s’absolvant de tout jugement, en se sentant bien, il est vraiment encourageant de répéter les actions qui, pas à pas,  vous amènent à des ressentis sereins. Je vous donne l’une de mes maximes de référence (normal, c’est moi qui l’ai trouvée… ;)) :  « Quand je rayonne, les autres bronzent », et qu’est-ce qui pourraient les empêcher, les autres, de faire comme vous, qui aurez amorcé le changement grâce à ce condensé de bienveillance ?

Un grand merci à Laurent, Yannick, Luc, Benjamin, Bruno et tous ceux qui ont contribué à la diffusion de cette video.  🙂

A propos de l'auteur :

Formateur, consultant, coach, je vous guide vers des solutions pratiques et efficaces pour atteindre vos objectifs et vous forme aux outils qui conviennent le mieux à votre personnalité.

(les commentaires sont en Do Follow)

Laisser un commentaire

INSCRIPTION NEWSLETTER

Ghislaine PIERQUET

Coach, formatrice en
Organisation du temps,
Gestion du stress,
Communication
06 30 22 53 96

Lettre d’information