Nov
4
2016

S’affirmer pour performer !

S’affirmer sans dominer !

S’affirmer n’est pas dominer. Les personnes qui se sentent le plus à l’aise dans leur environnement personnel ou professionnel, contrairement à ce qu’en pensent certains,  ne sont pas plus beaux ou plus intelligents. Ils utilisent simplement leur intelligence émotionnelle pour communiquer avec les autres, ce qui contribue à leur donner de l’assurance et à se sentir bien. Avec naturel et aisance, ils parviennent à obtenir ce qu’ils souhaitent, sans manipuler ou écraser leur entourage. 

 

Est-il possible de s’affirmer davantage ?

Henri Laborit, connu pour ses recherches et son travail d’éthologue, d’eutonologue, selon sa propre expression, et de philosophe, ce médecin humaniste, chercheur, s’est penché sur le sujet, ayant connu lui-même des difficultés à vivre en communauté. L’étude du comportement animal et humain lui a permis de comprendre et de réagir en bonne intelligence. Les réactions habituelles sont, soit, la fuite (se soumettre, accepter l’inacceptable, se plaindre, se refermer sur soi-même…), soit l’attaque (exprimer de la  colère, du mépris, de la violence verbale ou physique…). 

Comment mieux réagir ?

Malheureusement ces comportements ne nous rendent pas forcément très fiers de nous-mêmes, pouvant même déclencher des malaises physiques (somatisations) ou psychologiques, pouvant mener à la dépression. Les comportements violents isolent ceux qui les expriment, engendrent peur, méfiance, renfermement sur soi et, par extension, rejet.

Or, nous souhaitons toujours obtenir quelque chose afin de combler nos besoins. Notre comportement d’humain n’est guère éloigné de celui des animaux. Au stade de l’enfant, nous allons criser et piétiner, au stade de l’adulte devoir ruser pour parvenir à nos fins, le mode larmes et cris n’étant plus de mise. Il apparaît alors un mode de fonctionnement dans sa relation aux autres qui s’appelle la manipulation et qui peut se décliner à des degrés divers, le plus grave étant la perversion.

Les inconvénients de la manipulation

Quelle que soit la forme qu’elle prenne, séduction, mensonge, elle permet d’obtenir et de s’approprier ce qui nous arrange en prenant le moins de risques possibles : refus, perte de pouvoir, ascendant sur les autres. Nos sociétés modernes, hélas, a de plus en plus tendance à créer un nouveau type d’individu, dont le comportement est de plus en plus pervers. (L’individu Hyper-moderne / Nicole Aubert). La manipulation permet de combler ses besoins en étant dans le déni de l’autre, de ses envies, de ses désirs, de ses choix : que ce qu’on lui extorque nous fasse du bien et le laisse sur le carreau ne pose aucun problème, à priori, l’essentiel étant d’obtenir ce que l’on veut à n’importe quel prix.

Cette façon de procéder présente incontestablement des avantages à court terme ; c’est la raison sans doute pour laquelle elle est si souvent tentée. Hélas, à long terme, celui qui use de cette technique finit par être repéré et obtient de plus en plus difficilement ce qu’il désire. Sa toute puissance et son ego en prennent un coup sévère et chaque ratage supplémentaire génère de la dévalorisation. Un comportement néfaste à éviter car, que l’on soit l’agresseur ou l’agressé, le résultat finit par être le même : perte de son Estime de Soi. Heureusement, il est possible de réajuster nos réactions instinctives et nos conditionnements éducatifs pour que s’établisse un mode de communication harmonieux où tout le monde se retrouve et qui permette de s’affirmer sans effets secondaires nocifs.

Plaisir et soulagement : les bénéfices de l’affirmation de soi

Parvenir à rester soi-même en tous lieux et en toutes circonstances, face aux comportements parfois franchement dérangeants de son entourage, demande de faire appel à quelques facultés, telles la conscience, la réflexion, la capacité à retenir et à exprimer son ressenti, l’empathie etc… Une bonne dose de confiance en soi, en les autres et en la vie est indispensable pour parvenir à s’affirmer et acquérir un état de sérénité à toute épreuve.

Avoir confiance en soi, ce n’est pas tout maîtriser, tout dominer. C’est accepter l’imperfection sans penser devoir être irréprochable aux yeux de tous. Quoi que l’on fasse, nous ne pourrons jamais parvenir à plaire à tout le monde, alors autant se faire une raison tout de suite et accepter que ce qui semblerait pêcher chez nous ne nous empêchera pas de réussir, d’atteindre nos objectifs ou d’être heureux. Faire la paix avec soi-même permet de faire la paix avec les autres. N’ayant plus d’exigences inatteignables, nous travaillons sur la tolérance avec effet miroir des relations que nous entretenons avec les autres. Il est préférable de reconnaître un manque de savoir, qu’affirmer tout connaître et se faire prendre en défaut sur le terrain. Le savoir peut s’acquérir, les erreurs de communication, difficilement se rattraper. Vouloir échapper au jugement à tout prix ne sert à rien, nous baladons notre propre juge intérieur en permanence, imaginant que les autres font de même. Et non, ils nous écoutent tout simplement, bien souvent, afin de se faire une opinion.

Travailler sa communication par l’intelligence relationnelle

Une chance, nous possédons tous, intuitivement, cette intelligence. Ne reste donc qu’à la développer. L’Affirmation de Soi en passe déjà par l’écoute, la reformulation pour être sûr d’avoir bien compris. Inutile de commencer à partir dans tous les sens : ça vous décrédibilise, vous fait perdre vos moyens et ne donner qu’un ectoplasme de ce que vous vouliez réellement demander ou faire passer comme message. Etre en accord avec soi-même et avoir la volonté de vivre en pleine harmonie avec les autres est l’assurance d’un équilibre émotionnel, malgré les incompréhensions et les dissonances qui ne manquent jamais de se produire dans un groupe, quel qu’il soit. Un comportement assertif produira de la conciliation, donnera envie de s’allier pour mieux réussir ensemble. Chacun y trouvera son compte en dépensant moins d’énergie négative. En générant du soulagement et plus de bien-être, dans une relation à l’autre plus sereine, chacun s’en trouvera considérablement grandi. Un réel remède anti-stress. Etre honnête et rester fidèle à soi-même, s’affirmer, oser dire les choses permet de faire le point, d’avancer et de travailler sur nos zones d’ombre. C’est la meilleure attitude que nous puissions avoir pour réussir nos projets de vie, qu’ils soient amoureux, amicaux, sociaux ou professionnels. Savoir s’affirmer, c’est se respecter et se faire respecter. Nul besoin de le faire en vociférant. Mettre les autres à l’aise retentira agréablement, par effet de rebond, sur vous-même. Quand vous avez tourné autour du pot, n’avez pas osé dire non clairement, vous êtes laissé embarquer dans des aventures non désirées, vous ne vous êtes pas fait de bien, reconnaissez-le. Vous avez le droit de ressentir des émotions si quelque chose vous dérange, des techniques existent pour qu’elles ne deviennent pas dévastatrices. Posez clairement les choses, autorisez-vous à ne pas tout maîtriser. Tentez quelques exercices sur une semaine en étant incroyablement franc, vous risquez d’être étonné du résultat ! 🙂

Ghislaine PIERQUET,

 

Related Posts

A propos de l'auteur :

Formateur, consultant, coach, je vous guide vers des solutions pratiques et efficaces pour atteindre vos objectifs et vous forme aux outils qui conviennent le mieux à votre personnalité.

(les commentaires sont en Do Follow)

2 Commentaires + Ajouter un commentaire

  • Bonjour,

    Votre article résume bien ce qu’est l’affirmation de soi. Je viens de lire un ouvrage là-dessus qui provoque des outils très efficaces pour mieux s’affirmer.
    Il s’agit de l’ouvrage du docteur Frédéric Fanget « Affirmez-vous ».

    Au plaisir de vous lire à nouveau.

    Emmanuel

  • Merci Emmanuel pour votre commentaire. Il y a de nombreux ouvrages très intéressants à ce sujet, comme celui Jacques Regard, également. C’est sur le terrain que les exercices doivent être pratiqués pour que s’amorce le changement et c’est parfois justement là où ça pêche. On n’ose pas ! D’où l’intérêt de se faire accompagner pour cibler des exercices personnalisés qui conviennent à celui qui va les pratiquer, parfaitement ajustés, ni trop violents, pour rebuter, ni trop doux, pour être insuffisant motivants. 🙂

    Bonne journée à vous 🙂

    Ghislaine

Laisser un commentaire

INSCRIPTION NEWSLETTER

Ghislaine PIERQUET

Coach, formatrice en
Organisation du temps,
Gestion du stress,
Communication
06 30 22 53 96

Lettre d’information