C’est le titre de l’article de Philippe Berrebi, Directeur de la publication de « ?Dr » qui relance un pavé dans la mer d’huile… de palme… Sauf qu’avec des peut-être, peut-être pas, on finit par nous empoisonner pour, toujours, des exigences économiques.

Difficile de ne pas consommer d’huile de palme, on la trouve partout ! Elle permet aux industriels de donner de donner de la consistance à de nombreux produits élaborés par l’industrie agro-alimentaire, sans plus de précision que « huile végétale » : croûtons, chips, soupes lyophilisées, pâtes à tartiner, biscuits, lait pour bébé, sardines en boîte, bouillons de poulet instantanés, sauce tomate, mayonnaise, céréales,glaces,  chocolat, fromage râpé, fromages analogues, crèmes fraîches, sauces, pâtes à tartes, plats préparés, sauces toutes faites, brioches, biscottes,  biscuits salés, sucrés , entres-autres…


A priori, si vous voulez éviter une surconsommation de ce produit à votre insu, il vous faudra adopter une alimentation plus naturelle en évitant majoritairement tous les plats, les boissons préparés. 
J’aurais tendance à moi aussi vous renvoyer vers le livre du Dr Chevallier, « Le livre anti-toxique » et également vers l’article du Point où il donne des explications claires sur cette graisse végétale.

Changer quelques habitudes ne se fait pas sans apprentissages. J’anime régulièrement des ateliers-pratiques où vous apprenez à redécouvrir le plaisir des sens : plaisir de faire, plaisir de voir , plaisir de déguster, tout ça, en gagnant du temps et en réalisant des économies substantielles.

 

« La Santé dans l’Assiette »

  • To_pas un peu_fu ?
  • Le Quinoa dans tous ses Etats
  • Dimanche Zen
  • Laits végétaux
  • Ptit déj., brunch pour la forme !
Prochaines dates en consultant le CALENDRIER où en appelant le 06 30 2 53 96.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.