MAGN(ESI)UM !

Non, il ne s’agit pas du nouveau héros d’une série TV ou d’une glace appréciée spécifiquement par les cinéphiles ! 😉 mais d’un métal alcalino-terreux. C’est le huitième élément le plus abondant de la croûte terrestre, le cinquième métal après l’aluminium, le fer, le calcium et le sodium.  Il est également le troisième composant des sels de  l’eau de mer.

Un déficit en magnésium peut provenir de carences dues à une alimentation insuffisamment riche, au stress mangeur d’énergie etc… Il se manifeste par des clignements de paupière, spasmes musculaires, tension artérielle excessive, manifestations désagréables, connues et éprouvées par une majorité d’entre nous…). Il a une influence reconnue sur les dépression, angoisse, diabètes, troubles cardio-vasculaires, le sommeil et autres déséquilibres biologiques.

Pratiquer un sport nécessite des apports supérieurs. Ce métal participe activement à la transmission des influx nerveux entre les neurones. Se rapprocher de son médecin habituel pour vérifier son dosage est indispensable si l’un des symptômes ci-dessus se manifeste de façon récurrente.

OU TROUVER LE MAGNÉSIUM ?

Dans les aliments complets, de préférence BIO, parce que l’enveloppe des grains retient les pesticides et autres éléments chimiques nocifs. Les aliments industrialisés n’ont aucun intérêt sur le plan nutritionnel même si nous avons développé de l’appétence pour eux : farines, pains blancs etc… Privilégiez également sel gris, sucre roux et utilisez un mode de cuisson à  la vapeur plutôt qu’à l’eau ; utilisez systématiquement l’eau de cuisson des légumes pour des potages. Un lien intéressant ICI.

LÂCHEZ-VOUS sur le CHOCOLAT NOIR et la POUDRE DE CACAO !

Connus comme anti-dépresseur, il est une source non négligeable et agréable de magnésium, en quantité raisonnable bien sûr ! 🙂

PARTAGEZ LE MENU DES OISEAUX ! 😉

Sans pour autant allez vous étaler sur les parvis des églises au milieu des pigeons, rien ne vous empêche de consommer des fruits et graines, noix et amandes « tels quels », en poudre, en purée… Le sésame est une graine très riche en magnésium,  l’amande, la noix du Brésil, l’arachide, la noisette,la noix de Pécan et la noix sèche, La noix de coco étant la moins intéressante sur ce plan.

FRUITS et LÉGUMES A VOLONTÉ !

La banane est le fruit frais le plus riche en magnésium. Consommés séchés, les fruits apportent de grandes quantités de magnésium : Banane sèche, figue sèche, abricot sec,  datte sèche, pruneau, raisin sec etc… Les légumes verts sont à  privilégier, leur chlorophylle contenant du magnésium : bette, épinard cuit, haricot vert cuit…

ET SI VOUS REMPLACIEZ PLUS SOUVENT LA VIANDE PAR LES FRUITS DE MER ?

Bigorneaux et Buccins bouillis (bulots), Palourdes, coques et Clovisses, huîtres, ainsi que des crustacés et des crevettes, du poisson : hareng, maquereau et tous les autres évidemment.

COMPLÉMENTS : Les algues marines sèches et le germe de blé sont riches en magnésium. Ce n’est pas le cas de la levure.

LÉGUMES SECS
Les laisser tremper avant de les cuire. Ils sont une bonne source de protéïnes végétales. Un excellent tableau ICI, vous donnera toutes précisions quant à leur teneur en magnésium.

SERAIENT A SUPPRIMER

CAFÉ
Consommé en quantité excessive le café contribue à l’élimination rapide du sodium, du potassium, du calcium, du magnésium, du manganèse.
 
LAIT DE VACHE
De plus en plus, une majorité de médecins s’accordent à le déconseiller : il inhiberait presque totalement l’action du magnésium. Plus d’informations en suivant ce LIEN.
 
LE SOJA

Soupe Miso

Selon un article sur les études menées à l’institut Gerson, le soja n’a  pas que des aspects positifs. S’il est riche en protéines, lipides, minéraux, phyto-oestrogènes…, il contient aussi de l’acide phytique (phytates). Toutes les graines et légumes en contiennent dans leur enveloppe, mais c’est le soja qui en possède la plus forte teneur. Ces acides en grande quantité bloquent l’assimilation des minéraux essentiels comme le calcium, le magnésium, le fer, le zinc. Les graines de soja sont de plus très résistantes aux procédés de réduction du phytate, telle que la cuisson lente prolongée dans le temps. – des inhibiteurs de protéases, réduisant la digestion des protéines et pouvant ainsi conduire à des déficiences chroniques dans l’assimilation des acides aminés. – de l’hémagglutinine, favorisant l’agrégation des globules rouges. Ces agrégats de globules rouges sont incapables d’absorber correctement le dioxygène pour le distribuer dans tous les tissus de l’organisme. Le fait de fermenter le soja ne désactive pas l’inhibiteur de trypsine et l’hémagglutinine, la précipitation et la cuisson ne le font pas non plus. Quoique ces inhibiteurs d’enzymes soient réduits à plus bas niveau par la précipitation du soja comme dans le tofu, ils ne sont pas tous ensemble éliminés. Seulement après une longue période de fermentation (comme dans la fabrication du miso et du tempeh) le phytate et la teneur en « antinutriments  » sont diminués, mettant ainsi la potentiel nutritif du soja accessible au système digestif humain.

L’intérêt de boire des eaux minérales riches en magnésium est discutable. Pour certains, les minéraux contenus dans les eaux en bouteille sont peu assimilés, ils ne seraient assimilables qu’à la source…

Ces informations ne sont données ici qu’à titre de piste : en fonction de leur mode de culture, des terrains où elle poussent, les plantes possèdent plus ou moins de magnésium. Selon les lieux de stockage, de conservation et de préparation, la teneur en magnésium peut être modifiée : certains biscuits peuvent être enrichis en magnésium, tout comme des chélateurs (Substance qui peut fixer des ions métalliques en constituant avec eux un composé soluble et non toxique éliminable) peuvent être utilisés pour préserver la couleur verte de certains légumes surgelés, empêchant  ainsi, l’assimilation du magnésium. Enfin, personne ne réagit de la même façon et n’a les mêmes activités physiques. Pour toutes ces raisons, il est  indispensable de faire des bilans sanguins complets auprès de professionnels compétents pour ne pas être confrontés à des carences.

J’espère vous avoir donné envie d’être plus attentif au magnésium et de vérifier qu’il est suffisamment présent dans votre alimentation pour compenser les effets du stress.

Cela dit, ces manifestations physiologiques ne sont parfois pas toutes, à mettre sur le compte d’une carence en magnésium. Une incohérence entre qui nous sommes et les actions que nous menons peuvent être à l’origine d’un mal être qu’on refuse parfois d’entendre. Le corps se charge alors de nous lancer des signaux pour nous faire réagir : nous somatisons. Dans ce cas, pour faire le point sur ce qui nous convient au mieux, un accompagnement sérieux et un entraînement aux réussites permet de faire lâcher les tensions.

Merci à vous pour votre intérêt, vos commentaires, vos précisions, vos témoignages, vos suggestions, vos questions, qui me  permettront de rebondir et de vous proposer d’autres articles en réponse ou complémentaires  à vos interventions.

Et pour en savoir toujours plus, n’hésitez pas à aller jeter un oeil sur les liens qui suivent, toujours en rapport avec le sujet.

Ghislaine PIERQUET
16/09/2012
 
En pratique :

Nouvelle philosophie alimentaire
 
Stop au stress !
 
Mens sana in corpore sano
 

22 commentaires

    Alan, le 17 septembre 2012 à 13h43

    J’ai déjà vécu le courroux de gens en manque de magnésium… ça m’aurait sauvé de tomber sur cet article plus tôt ^^

    En tout cas, c’est du beau boulot, toutes les réponse à d’éventuelles questions sont donnés et les sources sont cités… 😉

    Bonne continuation Ghislaine

    Ghislaine PIERQUET, le 17 septembre 2012 à 20h25

    🙂 D’autant qu’un sachet de chlorure de magnésium (se trouve en pharmacie) à boire dans un litre d’eau, réparti sur trois ou quatre jours ne coûte qu’un peu plus d’un euro ! A offrir sans compter donc ! ;). Plaisanterie mise à part, les maux décrits dans l’article ne sont pas toujours à mettre sur le compte d’une carence en magnésium. Lorsque nos environnements ne sont pas révélateurs de nos talents et nous empêchent d’être nous-même, nous pouvons perdre la motivation, développer un stress, avoir les épaules tendues et somatiser. A ce moment-là, un travail en profondeur, s’impose, dans l’action et la bienveillance. Heureusement, les coachs sont là ! 🙂 – Merci pour ce témoignage Alan :).

    Florence, le 18 septembre 2012 à 11h04

    Interessant…
    En revanche si on ne peut plus boire de lait de vache ni de lait de soja, par quoi le remplacer?
    Enfin, contrairement à ce qui est écrit le sucre roux n’est pas à conseiller; en effet il s’agit de sucre blanc coloré (pour vérifier il suffit de le passer sous l’eau, il blanchit); en revanche il existe du sucre non raffiné, il ne faut pas confondre les deux.

    Henri, le 18 septembre 2012 à 11h47

    Très sympa!! le magnésium et son utilisation n a plus de secret pour moi. Bien qu’un peu technique de temps en temps, Cela me montre encore une fois l’intérêt de plus en plus oublié par beaucoup de manger équilibré et varié. Merci Ghislaine pour ces lumières.

    Ghislaine PIERQUET, le 18 septembre 2012 à 15h15

    Merci à tous pour vos commentaires :). Daphné, oui, prise de sang pour vérifier si les manifestations physiologiques sont récurrentes : la paupière qui saute est l’une des plus courantes. Avant tout diagnostic psychologique ou autre, une vérification basique s’impose. Quand la jauge de nos véhicules semble au plus bas, nous pensons déjà à mettre du carburant avant d’aller faire vérifier le système électronique. Florence, il y a des boissons à base de riz, d’amandes qui sont une excellente alternative. Quant au sucre roux qui serait juste coloré, je n’en avais jamais entendu parlé. En gros, le sucre roux, quelque soit la plante dont il provient, est moins raffiné et possède donc encore quelques vertus de celles-ci. On pourrait comparer avec une farine blanche et une farine complète.J’ai ajouté un lien dans l’article si vous voulez approfondir. Henri, oui, j’imagine que dans le cadre de ton métier, la viticulture, les oligo-éléments n’ont quasi, aucun secret pour toi ! Merci pour tous vos tous vos commentaires. N’hésitez pas à continuer à me faire part de vos témoignages. Prenez soin de vous et de votre alimentation pour rester longtemps en pleine forme ! :).

    subirats, le 20 septembre 2012 à 2h24

    Très intéressant de mieux comprendre et apprendre ces notions élémentaires à adopter dans notre vie quotidienne, et pour ma part je m’emploierais à l’intégrer dans un programme personnel global de santé-nutrition. Mais… attention il n’y a pas que le manque de magnésium, qui donne des clignotements aux yeux… et faire les yeux doux à votre voisin (e) ou autres oeillades assassines peuvent aussi vous fatiguer les paupières, Alors à vous de voir…
    Merci Ghislaine de cet article.
    Josiane

    Ghislaine PIERQUET, le 20 septembre 2012 à 3h00

    Surtout qu’un grand bienfait peut en résulter ! Je prévois effectivement de l’intégrer dans le document que je prépare, en support à mon programme et atelier « Nouvelle philosophie alimentaire » que vous pouvez retrouver dans les évènements à venir. Quant aux battements de paupières, on pourrait aussi les intégrer à la dépense d’énergie quotidienne : si l’objet du coup d’oeil en vaut la peine, le nombre de calories dépensées pourrait être conséquent ! 😉 Il suffira de doubler la dose de magnésium… ;).

    Dominique, le 26 septembre 2012 à 8h41

    Voilà une page d’information bien attractive et documentée avec humour !
    Parallèlement, le symbole Mg a réveillé le souvenir de voiture anglaise … tout cela est dynamique.

    Ghislaine PIERQUET, le 26 septembre 2012 à 16h08

    Effectivement, à l’époque, la MG (voiture de ma prof de sport 😉 ) était un petit véhicule bien performant permettant d’aller en toute sécurité et rapidement vers son point de destination… Un joli parallèle avec notre corps qui est notre moyen de transport au quotidien 24/24h et dont on doit prendre le plus grand soin ! Merci Dominique 🙂

    Gim, le 1 octobre 2012 à 0h26

    J’arrive un peu tard et du coup je peux profiter de tous les posts !! Et bien quoi d’autre que vive le magnésium !!! Ton article arrive au bon moment départ de l’hiver et changement d’alimentation …… Ca va être le moment d’engranger pour la  » mauvaise  » saison qui arrive avec son lot de virus diverse variés.Tous ces conseils sont bienvenus et nous rapellent combien nous sommes dépositaire de notre santé. Donc là avec ces préconisations nous sommes parés !!! Merci Ghislaine !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.